» » » Ramadan commence par un examen de conscience.

Ramadan commence par un examen de conscience.

RAMADAN 2018

Ramadan : Entre habitudes, coutumes et vie quotidienne.

Un ramadan dans l’excès, du aux habitudes profondément ancrées et probablement de coutume, dont le détachement semble très difficile, peuvent empêcher la valorisation d’un bon jeûne pour la santé physique et spirituelle. Notamment à travers un bon comportement en terme de qualité alimentaire et fréquence des repas (répartition dans le temps).

Pour d’autres, malheureusement, cela fait déjà un moment qu’ils mangent un peu trop chaque jour. Ce comportement est souvent acquis durant l’enfance. Parfois il est question d’un trouble quelconque ou la satisfaction qui signale la fin d’un repas ne se manifeste que lorsqu’on a ingéré plus de nourriture que ce dont on a besoin.

Et d’autres, victimes de notre mode de vie moderne, vont jusqu’à sacrifier « al Sahur » qui constitue le repas le plus important pour prendre des forces pour la journée.

Malheureusement, ces comportements durant Ramadan, peuvent avoir des incidences sur la santé et sur la vie spirituelle. Surtout durant les mouvements d’accomplissement des prières, qui peuvent être très gênants pour le pratiquant :

  • Constipation et/ ou diarrhée. Ballonnement et flatulences. Crampes abdominales, émission de gaz. Évacuation incomplète des selles.
  • Maux de tête et/ou nausées. Manque de vitamines et minéraux. Troubles du sommeil ou encore manque de concentration.
  • Fatigue chronique, anxiété et dépression. Prise de poids etc..

 

Petite parabole sur le Ramadan

Toute personne véhiculée sait qu’une fois par an, il est obligatoire de procéder à une vérification de son véhicule. Cette vérification, plus communément appelée contrôle technique vise à vérifier l’état du véhicule, voir ses ‘pannes’ afin de de les réparer et de repartir du bon pied pour une nouvelle année.

Le corps humain, imaginez-vous qu’on lui permette, une fois par an, de vidanger son corps, d’arrêter quelques activités afin de contrôler l’organe moteur de son corps : le cœur !

Allah, dans sa parfaite création, connaissant nos faiblesses et nos « pannes » physiques et spirituelles, nous a accordé et ordonné une vérification annuelle.

Qu’aucun d’entre nous ne râte cette occasion rêvée d’effectuer son propre contrôle
technique : le mois de ramadan !

 

Ramadan : Purification du corps

 

Les études scientifiques et médicales ont prouvé que le jeûne comporte de nombreux avantages. Le jeûne permet ainsi au corps de se débarrasser de ses excès, susceptible d’affecter le fonctionnement de ses organes.

L’accumulation de foyers purulents dans le corps qui projettent leurs sécrétions dans le sang, produisant ainsi beaucoup de maladies. Le jeûne intervient dans la protection du corps et la conservation de son équilibre. Le jeûne constitue l’un des moyens importants et utiles au corps de se débarrasser de ses déchets néfastes. A noté que, les cellules et les appareils du corps d’une personne habitué à accomplir le jeûne régulièrement (les lundis et jeudis par exemple) fonctionneraient mieux que ceux de la personne qui n’en a pas l’habitude.

 

Quelques recommandations pour Ramadan

 

Il est recommandé de hâter la rupture du jeûne et de commencer par manger un nombre impair de dattes fraîches. A défaut des dattes mures et si on n’en trouve pas, boire quelque gorgée d’eau.

A savoir : La datte fraîche est riche en micro-nutriments. Elle contient notamment des vitamines du groupe B, un peu de vitamine C, du potassium, du magnésium, du calcium, du fer, du zinc et du chrome. Les dattes fraîches sont une bonne source d’antioxydants comme les caroténoïdes et les composées phénoliques. Les dattes séchées contiennent malheureusement une quantité plus basse de ces antioxydants, qui sont perdus lors du processus de déshydratation.

Parmi les antioxydants intéressants à prendre aussi durant ramadan pendant ou après al iftar : L’Huile de Son de Riz en contient plus d’une centaine, ou encore le Moringa, L’huile de lin, le Coenzyme Q10 etc…

 

Mastiquer longuement  et fractionner ses repas :

C’est un comportement qui aura un rôle très important sur la digestion. Effectivement quoi que vous mangiez, la stimulation par le centre cérébral de la satiété commence que vingt minutes environ après le début de toute prise de nourriture : La régulation des aliments ingérés, la perception de leur quantité, l’évaluation du taux de sucre et la mise à jour des réserves. Pour que toutes ces informations soit évaluées par le cerveau, il faut accorder à notre corps un minimum de temps lorsqu’on est à table. 

 

Dans un premier temps : Pour éviter de causer un stress gastro-intestinal, idéalement al iftar est constitué d’eau, de dattes et de petite quantité d’aliments favorisant la digestion.


La rupture du jeûne doit aussi être considérer en fonction de l’heure de Maghreb :

 

1 – Rupture du jeûne avant 19h : Al iftar sera léger.

Telle une collation, de manière à garder l’appétit en vue des repas suivants plus conséquents. Cette rupture du jeûne est plus proche d’un petit déjeuner par exemple. Les aliments conseillés pour l’Isha sont :

  • Eau, dattes, boisson (café, thé, jus de fruits ou légumes).
  • Fruits riches en eau (melon, pastèque). Une petite poignée de fruits secs et oléagineux (noix, amandes, figues…).
  • Ici Isha aura donc lieu au moins 2h après  » al iftar  » : 
  • Privilégier les légumes verts et de saison.
  • Choisissez des glucides à index glycémique moyens : Voir le tableau plus bas.
  • Des protéines de préférence végétale, ou éventuellement animale, c’est à vous de voir : Oeufs, dinde, poulet, poisson etc…).


A noter : Les protéines sont responsables de la régénération cellulaire. Elles participent aussi à lutter contre les infections et les maladies. D’où l’importance de bien choisir vos protéines durant ramadan.


2 – Rupture du jeûne après 19h : Al iftar sera donc un vrai dîner.

On favorisera les aliments permettant de reconstituer les réserves énergétiques mais pas trop conséquents, au risque de provoquer des inconforts digestifs. A moins d’aller faire un footing dans la nuit (rire). Manger trop durant l’Isha n’est pas recommandé !

Aliments conseillés :

  • Votre assiette ici doit contenir plus de légumes ! Si vous aimez consommer : Entrée, plat et dessert, privilégier les légumes verts encore et toujours de saison.
  • Choisissez des glucides à index glycémique complexe.
  • Pour les protéines, vous avez le choix, variez les plaisirs en fonction de vos habitudes avec de préférence une viande blanche : Oeufs, dinde, poulet, poisson, fruits de mer, etc…
  • Pour les personnes qui ne consomment pas de viande ou très peu, les protéines végétales sont une très bonne source. Pauvres en lipides, contrairement aux protéines animales. Les protéines végétales sont plus riche en acides aminés. Elles apportent aussi des fibres, des vitamines du groupe B, des minéraux et oligo-éléments.
  • Sans oublier les fruits.
  • Et bien sûr de l’eau (tout au long de la soirée).

 

3 – Pour les sportifs :

Les sportifs durant ramadan, auront à pratiquer leurs séances avant le Maghreb de préférence. Ils favoriseront également la rupture du jeûne avec quelques dattes fraîches et de l’eau, accompagnées d’un bon shaker de protéine de whey. Et adapteront leurs iftar si besoin, suivant les exemple ci-dessus.

L’isolat de prot. et les dattes vous apporteront rapidement des acides aminés et des glucides à index glycémique haut : Idéal pour la reconstruction musculaire. Les acides aminés sont utilisés directement au niveau des muscles pour la reconstitution des fibres. Les glucides à index glycémique haut quant à eux, sont assimilés immédiatement afin de régénérer les stocks de glycogène. Ces derniers permettent également de stopper la destruction des protéines musculaires et vous permettront de stopper le catabolisme musculaire.


4 – Al sahur ( sobh ou dernier repas de la nuit ).

« al Sahur » c’est le repas le plus important pour prendre des forces pour la journée. Ce repas se situe effectivement entre deux périodes de jeûne (on compte ici la nuit de sommeil). C’est à dire sans apport de nutriments dans l’organisme durant le sommeil.

  • Privilégiez des aliments à forte densité énergétique (protéines, lipides, glucides). L’objectif étant de consommer un maximum d’énergie et de nutriment en un minimum de volume.
  • Choisissez de préférence des pâtes complètes, du riz complet ou d’autres féculents complets.
  • N’hésitez pas à associer céréales et légumineuses, idéales dans les soupes ou salades.  Pensez au riz, ainsi que le quinoa qui sont une bonne source de protéines végétales et d’énergie.
  • Fruits frais secs et oléagineux (noix, amandes, figues…).
  • Eau.
  • En cas de chaleur une petite pincée de sel sous la langue.

Ces aliments ont un indice de satiété très important. L’énergie qu’ils apportent est assimilée lentement par votre corps. Ce type de repas reconstitue aussi vos réserves musculaires et assure l’énergie suffisante pendant le jeûne.

 

Quelques rappels indispensable :

Allah, exalté soit-Il, dit dans ce sens:

«Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyam comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété. » (Coran : 2/183)

Le Messager d’Allah (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a dit :

« Le fils d’Adam [c’est-à-dire l’être humain] ne remplit pas un récipient pire que son ventre. Que le fils d’Adam se contente du strict nécessaire. S’il devait absolument le faire, qu’il réserve un tiers pour le manger, un tiers pour la boisson et un tiers pour la respiration».

Hadith rapporté par l’imam At-Tirmidhi et l’imam Ibn Madja

 

Ô «gardienne des fourneaux» ! Je te chuchote à l’oreille… Ecoute…

Sache que tu vas accomplir ton jihaad dans la cuisine pour montrer tes compétences dans la diversification des plats, mais ne te reproche pas cela, car c’est une bonne chose, et cela fait partie de ta féminité.

 

Tu ne dois pas en faire ta priorité, mais sois plus déterminée, et que ton intention soit plus grande et sache que celui qui nourrit un jeuneur est récompensé sans que cela ne diminue en rien la récompense du jeuneur.

 

Donc fais-en ton intention, et sois satisfaite du temps que tu vas passer dans la cuisine pour Allah, et tu seras récompensée bi idhnillah.

Voici mon conseil pour toi… un très bon programme… Lire la suite sur : 3ilmchar3i.net

Et Allah sait mieux.

 

Enfin, nous tenons également à remercier une sœur anonyme et Kamilia Dadou qui ont participé de près ou de loin à la réalisation de cet article. Qu’Allah vous préserve. 

 

Tableau à imprimer :

Share Button

Laisser un commentaire